Gilles Weinzaepflen

Né en 1966 à Mulhouse, Gilles Weinzaepflen tourne son premier film en 2008, « Prélude au sommeil », portrait du pionnier de la musique électronique Jean-Jacques Perrey, puis en 2011 « La Poésie s’appelle reviens », second documentaire, présente un aperçu du champ poétique contemporain, tous deux sélectionnés dans plusieurs festivals.

Musicien sous le nom Toog, il a enregistré sept disques et donné des concerts en Europe, au Japon et aux Etats-Unis.

Poète, il a publié quatre livres : « L’égalité des signes » (Le Quartanier, 2007), « Le Jardin ouvrier » (Flammarion, 2008), « Noël Jivaro » (Le clou dans le fer, 2011) et « Soleil grigri » (Lanskine, 2018).

Voici le seul résultat

Voici le seul résultat