huntsville, la colonie pénitentiaire

Grand-Prix du festival du film d’Histoire Pessac 2002

C’est un film sombre.
Nous sommes tous-là, nous, les abolitionnistes, nous les défenseurs des droits de l’homme, aux côtés de cette femme avec sa petite bougie dans la nuit. Nous sommes là à veiller, à garder une flamme d’humanité dans ce monde barbare, dans cette colonie pénitentiaire.

Maître Henri Leclerc

Recevoir le DVD : 15,00

Voir le film en ligne : Voir le film en ligne

En location (72 heures) : 4 €
A l'achat (accès permanent) : 7 €

Frédéric Biamonti et Olivier Lamour ont passé plusieurs mois à Huntsville, au Texas, charmante bourgade de 35 000 âmes dont près de la moitié est derrière les barreaux. Huntsville est le siège de l’administration judiciaire fédérale et compte pas moins de huit pénitenciers, dont une chambre d’exécution en plein cœur de la ville.
Là-bas, les appels à la délation, les humiliations en prison, les juges qui vengent plus qu’ils ne disent le droit et peines démesurées sont le quotidien des habitants de cette ville qui confond sécurité et justice

 

Télécharger la Revue de PRESSE

Frédéric Biamonti

Frédéric Biamonti est né en 1964. Il étudie d’abord à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris ( Sciences-Po), avant de se tourner vers le cinéma. Il poursuit ses études à l’école nationale du cinéma, la FEMIS, et s’engage ensuite dans la production de films et de documentaires, travaillant en particulier comme assistant-réalisateur pour les productions documentaires de la Télévision Publique (France Télévisions). Il collabore aussi aux films de fiction de Arnaud et Jean Marie Larrieu, Olivier Ducastel et Jacques Martineau, Bruno Bontzolakis ou Frédéric Videau. A partir de 1990, il vit entre Paris et les Etats-Unis, New York d’abord où il étudie la photographie au International Center of Photography, puis Chicago où il enseigne au sein du Département Cinéma et Vidéo de la School of the Art Institute. A Paris, il enseigne également dans le Département Cinéma de l’Université Paris 8. Depuis 2000, il réalise ses propres films documentaires, en travaillant d’abord sur des sujets américains : Huntsville, la colonie pénitentiaire (2001), Sun City l’antichambre du paradis (2003), Les leçons du Watergate (2004). Les films d’urbanisme et d’architecture s’enchaînent à partir de L’île Seguin , de Renault à Pinault en 2002. Depuis Destin des Halles (2005), il collabore régulièrement sur ces sujets avec l’architecte et critique Françoise Fromonot. L’histoire est une préoccupation récurrente dans son travail, comme en témoignent les films biographiques consacrés à l’homme politique Jean Lecanuet (2005) ou à l’écrivain pamphlétaire Jean-Edern Hallier(2006), ou plus récemment à l’historienne Arlette Farge (2009).

Olivier Lamour

Réalisateur de documentaires de société et d’histoire. Il a aussi beaucoup œuvré pour l’émission « Strip-Tease sur France 3 et a même été consacré "belge d’honneur" par la critique.
Réalisateur

Olivier Lamour & Frédric Biamonti

Image

Jean-François Boucher

Son

Jean-Luc Verdier

Montage

Barbara Doussot

Mixage

Phuilippe Kurzawa

Une coproduction antoine martin production – France Télévisions

Avec le soutien du Centre National de la Cinématographie
de la Procirep, société des producteurs
et de l’Angoa

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “huntsville, la colonie pénitentiaire”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.